Choisissez une marque

Premier Trimestre 2019 : un très bon début d’année

Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 - ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires du premier trimestre 2019.

Chiffre d’affaires de 753 millions d’euros, en croissance de 12% à données comparables

  • Retail accélère, en croissance de +11% contre +8% au T4’18
  • La croissance B&A atteint +12% tirée par des gains de parts de marché au Brésil
  • Toutes les autres régions de B&A ressortent en phase avec les attentes
  • Révision à la hausse de l’objectif de croissance organique 2019 à ~6% (vs. 4% à 6%)
  • Objectifs d’EBTIDA et de Free Cash-flow réitérés

Nicolas Huss, Directeur général d’Ingenico Group, a commenté :

L’année 2019 commence très bien avec une forte performance au premier trimestre. La croissance organique du Groupe a bénéficié de l’accélération de Retail, qui atteint 11%, et par la performance exceptionnelle de B&A dont la croissance ressort à 12%, alimentée par des gains de parts de marché au Brésil, en parallèle d’une dynamique en ligne avec les attentes dans les marchés matures (EMEA, Amérique du Nord). La performance brésilienne illustre bien la pertinence du programme B&A Revival lancé en novembre 2018 et qui est une composante clé du plan de transformation Fit for Growth initié il y a tout juste deux mois. Les équipes sont pleinement mobilisées pour optimiser le recentrage des activités de B&A vers les marchés émergents. Pour accélérer d’autant plus le recentrage de B&A, je suis ravi d’accueillir Matthieu Destot en tant que nouveau leader de la Business Unit. Matthieu, qui sera un excellent atout pour l’équipe, est déjà concentré sur l’objectif de renforcer le profil de croissance profitable de B&A. L’équipe Retail, dirigée par Johan Tjärnberg, a réalisé une très forte performance au premier trimestre. Les équipes de Payone font désormais partie intégrante d’Ingenico et l’intégration est phase avec nos attentes. Les trois divisions ont affiché des niveaux de croissances organiques allant de 11% pour Global Online, qui bénéficie des récents gains de nouveaux clients, à 20% pour Enterprise, tirée par la performance du vertical Healthcare, de notre plateforme Axis et de livraisons en Amérique du Nord. La dynamique de SMB se poursuit, affichant 15% de croissance organique, reflétant la qualité de son offre dédiée aux marchands. La performance de ce premier trimestre nous permet de revoir à la hausse nos attentes de croissance sur 2019 pour nous situer sur le haut de fourchette de la guidance initiale. »

Chiffres clés

Performance du premier trimestre 2019

Au cours du premier trimestre 2019, le chiffre d’affaires a atteint 753 millions d’euros, en croissance de 12% à données comparables. En données publiées, le chiffre d’affaires est ressorti en croissance de 29% par rapport au premier trimestre 2018 et intègre un effet de change positif de 6 millions d’euros.

La business unit Retail a réalisé un chiffre d’affaires de 435 millions d’euros, en croissance de 11% à données comparables. En données publiées, le chiffre d’affaires a progressé de 44%, impacté d’un effet de change positif de 2 millions d’euros. Au cours du premier trimestre, les différentes divisions ont évolué, à données comparables, comme ci-après :

  • SMB (+ 15%) : La division a bien progressé sur le trimestre. Pour rappel, la division ne reconnaît plus les actifs allemands qui font désormais partie de la JV Payone. La performance a été tirée par l’augmentation continue de la base de marchands, en croissance de plus de 4 000 nouveaux clients par mois, ainsi que par la forte performance des activités Full service online dédiées au SMB. Les volumes d’acquiring continuent de croître significativement même si le rythme décélère par rapport à l’année dernière suite à un rééquilibrage du risque relatif au portefeuille de clients. Retraités de ces changements, les volumes étaient en croissance sur un rythme similaire à l’année dernière.
     
  • Global Online (+ 11%) : La performance trimestrielle ressort en phase avec nos attentes. Les principaux catalyseurs ce trimestre proviennent des pays émergents où la dynamique s’accélère comme en Amérique Latine ou en Inde où la croissance atteint plus de 30% sur la période. Le déploiement des produits et services est en phase avec nos prévisions et profite à la croissance de la division comme le récent lancement des offres Global Online en Russie. La division a commencé à bénéficier ce trimestre de la montée en puissance des clients gagnés au cours des 12 derniers mois. La division a continué de gagner de nouveaux clients au cours du trimestre tels que Radial aux Etats-Unis, Intcomex en Amérique Latine ou fly365 en Asie. 
     
  • Enterprise (+ 20%) : La division a réalisé une très forte performance sur le trimestre, tirée à la fois par les activités transactionnelles et les ventes de POS. Pour rappel, à l’exception des activités Healthcare, tous les actifs allemands sont désormais reconnus au sein de la JV Payone. Le vertical du healthcare en Allemagne a crû significativement ce trimestre, tirant parti d’une campagne locale subventionnée d’équipement commencée au T2’18. En Amérique du Nord, la division a réalisé un très bon trimestre grâce au gain de part de marché au sein d’un grand Retailer. Au regard des activités transactionnelles, Axis, notre plateforme omnichannel dédiée au Retail, continue de croître à deux chiffres tirant profit de son modèle récurrent et de la montée en puissance des volumes processés. En parallèle, nos activités turques accélèrent profitant de notre base de POS installés et de la montée en puissance des volumes qui transitent par notre gateway fiscale, tous deux créant un profil de revenu plus récurrent. Dans la région Pacifique, l’intégration de Paymark se déroule comme prévu et apporte une taille significative à nos activités transactionnelles locales.
     
  • Payone (+ 4%) : La performance ressort en phase avec nos attentes. L’intégration de tous les actifs au sein de la nouvelle entité s’effectue comme convenu et suscite d’ores et déjà des retours positifs. Néanmoins, le profil de croissance de la division n’est pas encore à son rythme de croisière, ce dernier étant attendu en 2020. Toutefois les premiers mois d’activité commune ont démontré que les équipes des deux sociétés travaillaient main dans la main. La JV est très bien perçue par les clients, à la fois du côté des grands retailers que des caisses d’épargne allemandes. Une étape importante a d’ores et déjà été atteinte en attirant certaines caisses d’épargne cliente d’un des principaux acteurs locaux vers les offres complètes de la JV. Plus l’intégration progresse, plus la trajectoire de croissance de la JV s’accélérera au cours de l’année.

Le chiffre d’affaires du premier trimestre de la business unit B&A a atteint 318 millions d’euros, en croissance de 12% à données comparables. A données publiées, le chiffre d’affaires ressort en croissance de 14% et impacté d’un effet de change négatif de 4 millions d’euros. Au cours du premier trimestre, les différentes régions ont évolué comme ci-après à données comparables :

  • Europe, Moyen-Orient & Afrique (- 6%) : La dynamique est ressortie en ligne avec nos attentes ce trimestre. Les pays matures sont globalement en léger recul alors que les émergents montent en puissance. Retraitée du marché Iranien duquel nous sommes sortis au T2’18, la performance est stable. En parallèle, nous avons bénéficié de succès commerciaux en Russie et au sein de la Communauté des Etats indépendants, ainsi qu’au Moyen-Orient, Afrique et d’une amélioration de la dynamique en Europe de l’Est (Grèce), ce qui nous permet d’alimenter le carnet de commandes des prochains trimestres. Nous avons reçu les premières marques d’intérêt de clients russes au sujet de l’APOS, notre gamme de terminaux Android. L’Europe de l’Ouest est toujours impactée par l’effet de la consolidation même si cet impact s’estompe.
     
  • Asie-Pacifique (+ 8%) : La performance trimestrielle est ressortie légèrement meilleure qu’anticipée suite à une demande plus forte en Chine en provenance des grandes banques, de processeurs tiers et bénéficiant d’une érosion des prix moins importante que prévue, les ventes d’APOS ayant représenté une part plus importante dans l’activité globale. L’Asie du Sud-Est continue de bien se porter avec l’Indonésie qui profite d’une forte demande en APOS, alors que la Thaïlande reste peu dynamique comme anticipé. L’Inde continue de croître bien que profitant d’une base de comparaison aisée. En parallèle, le Japon continue de monter en puissance au regard de la migration EMV. L’Australie, en tant que pays mature, est restée stable sur le trimestre.
     
  • Amérique Latine (+ 99%) : Toute la région est restée très dynamique ce trimestre, tirée principalement par le Brésil, mais profitant également d’une forte traction des pays comme le Mexique, le Pérou, la Colombie ou le Chili. Ingenico Group a bénéficié de la dynamique du marché brésilien au sein duquel nous avons investi dans notre capacité de production locale. Notre modèle de vente directe est un véritable avantage concurrentiel et continue d’être déployé auprès de nouveaux acquéreurs. Le Groupe a par ailleurs gagné d’importantes parts de marché face à la concurrence au cours du trimestre. Toutefois, même si le Groupe profite d’un très bon momentum, nous restons prudents en raison de la volatilité historique de ce marché brésilien.
     
  • Amérique du Nord (- 4%) : La région a été impactée ce trimestre par les activités canadiennes qui font face à une très forte performance réalisée au cours du semestre précédent. La dynamique canadienne devrait se contracter au cours du premier semestre. Elle devrait profiter d’un momentum plus positif avec l’utilisation des stocks de nos clients et la fin de certifications Tetra permettant d’augmenter les volumes d’affaires. Aux Etats-Unis, les activités étaient stables au cours du trimestre, le cycle de renouvellement EMV alimentant toujours les perspectives du second semestre. La verticalisation de notre approche commerciale se poursuit alors que plus de 150 certifications auprès d’ISOs étaient en cours à la fin du trimestre. L’équipe a notamment remporté une victoire commerciale majeure sur le secteur du unattended avec le client Red Box.

Objectifs 2019

  • Chiffre d’affaires : le Groupe revoit à la hausse ses attentes et anticipe désormais une croissance organique de son chiffre d’affaires de ~6% contre 4% à 6% prévu initialement. B&A est attendu en croissance de ~2% (contre stable auparavant) et Retail en croissance à deux chiffres.
  • EBITDA (avant impact de la norme IFRS 16) : le Groupe vise un EBITDA supérieur à 550 millions d’euros. Cet objectif intègre ~45 millions d’euros de contribution de BS Payone et de Paymark et 20 millions d’euros d’économies nettes relatifs au plan Fit for Growth.    
    Le Groupe anticipe plus de 270 millions d’euros d’EBITDA pour Retail et ~280 millions d’euros d’EBITDA pour B&A.
  • Free cash-flow : le Groupe a l’ambition d’atteindre une conversion de son EBITDA en free cash-flow de ~50%. 
  • Le Groupe estime que l’impact de la norme IFRS 16 sur l’EBITDA devrait être de ~30 millions d’euros positif, sans impact sur le free cash-flow réduisant ainsi le taux de conversion de l’EBITDA en FCF à ~47%.

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Certains enregistrent vos préférences d'utilisation (langue, localisation, personnalisation), d'autres collectent des statistiques. On vous donne le choix d'accepter tous ces cookies en cliquant sur le bouton "Accepter" ou bien de les paramétrer en cliquant sur "Définir mes préférences".

Accepter Définir mes préférences