Choisissez une marque

Premier Trimestre 2018 : Une performance conforme à nos attentes

Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 - ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées, publie aujourd’hui son chiffre d’affaires du premier trimestre 2018.

  • Performance T1 en ligne avec nos attentes
    • Chiffre d’affaires de 581 millions d’euros impacté d’un effet change négatif de 40 millions d’euros
    • Retrait de 5 % en données comparables1 et en progression de 3% ajusté de la démonétisation indienne et de la migration PCI en Europe
    • Retail ressort en croissance de 7% en données comparables
    • Recul de 15% de Banques & Acquéreurs pénalisé par l’effet de comparaison en Inde et en Europe
  • Retour à la croissance dès le T2’18 et accélération au second semestre 2018
     
  • Croissance à deux chiffres pour Retail et croissance modeste pour Banques & Acquéreurs en 2018
     
  • Objectifs 2018 réitérés : EBITDA2 compris entre 545 et 570 millions d’euros
    • 25 à 30 millions d’euros d’impact négatif des taux de change intégré dans la guidance
    • Conversion de l’EBITDA en free cash-flow ajusté3 supérieure à 45%

 

Philippe Lazare, Président-directeur général d’Ingenico Group, a commenté :

Le début de l’année est parfaitement en phase avec nos attentes. L’intégration de Bambora et de ses solutions end to end nous ouvre de nouvelles perspectives de marché et nous conforte dans une accélération de la dynamique de croissance à l’échelle du Groupe. La résilience des marchés de Retail et le pipeline de projets de Banques & Acquéreurs nous permettent d’anticiper une amélioration graduelle de la dynamique dès le deuxième trimestre, reflétée par une croissance organique positive. Dans ce contexte, nous abordons les trimestres à venir avec confiance et réitérons notre guidance 2018. Notre organisation, nos actifs et nos offres sont en ordre de marche et nous permettent d’accélérer vers nos objectifs 2020.»

Chiffres clés du premier trimestre

Performance du premier trimestre 2018

Au premier trimestre 2018, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 581 millions d’euros, en retrait de 2% à données publiées, incluant un effet de change négatif de 40 millions d’euros. A données comparables, le chiffre d’affaires recule de 5% par rapport au premier trimestre 2017. Ajustée de l’effet relatif à la démonétisation indienne et à la migration des terminaux PCI V1 vers la norme V3 en Europe, la croissance aurait été de 3% à données comparables.

La business unit Banques & Acquéreurs a inscrit un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros, en recul de 20% à données publiées, impacté par un effet de change négatif de 22 millions d’euros. A données comparables, l’activité ressort en décroissance de 15% au cours du premier trimestre 2018. Ajusté de la base de comparaison élevée liée aux évènements exceptionnels en Inde et en Europe, le retrait à données comparables aurait été de 1%. Au cours du trimestre, Banques & Acquéreurs a poursuivi son effort d’innovation notamment avec le lancement de la nouvelle plateforme Axium ou encore le développement d’une solution PIN on Glass dédiée aux micro-marchands.

 

  • Europe, Moyen Orient & Afrique (-14%) : La performance du trimestre en Europe de l’Ouest a été affectée par une base de comparaison très élevée, relative à la migration de parcs de terminaux PCI V1 vers la norme PCI V3 qui s’est largement opérée en 2017. L’Europe de l’Est a moins contribué à la croissance de la région en raison de sa solide performance tout au long de l’année 2017; mais, les initiatives locales devraient soutenir la dynamique au cours des prochains trimestres. La Russie et les pays du Moyen-Orient conservent leur profil de croissance dans la continuité de leur forte performance en 2017.
     
  • Asie-Pacifique (-22%) : Comme attendu, la performance trimestrielle reflète les effets de la démonétisation en Inde qui s’est tenue l’année dernière. Pour rappel, le T1’17 fut le trimestre le plus important des trois trimestres concernés par cette initiative gouvernementale. La Chine reste résiliente par rapport à l’année dernière, toujours soutenue par le succès des APOS (près de 350 000 unités livrées) et le retour de commandes en provenance des Banques. En Australie, l’activité a été pénalisée par le décalage d’appels d’offre sans aucun impact sur nos prévisions annuelles. L’Asie du Sud-Est repart en croissance, principalement tirée par la reprise de l’Indonésie affectée l’année dernière par des changements règlementaires. Les autres pays de la région restent dynamiques, comme le Japon, où la transition vers des équipements EMV commence à se matérialiser en amont des Jeux Olympiques 2020 de Tokyo.
     
  • Amérique Latine (0%) : La performance trimestrielle ressort en ligne avec nos attentes. Le Mexique reste tiré par le déploiement de Telium Tetra et l’Argentine contribue nettement à la croissance, alors que le Brésil continue de peser sur la performance de la région. Malgré ce recul, les signaux d’une reprise brésilienne restent d’actualité et la dynamique devrait s’améliorer tout au long de l’année au regard du nombre d’appels d’offre en cours.
     
  • Amérique du Nord (–7%) : Le trimestre a été affecté par le large déploiement de Telium Tetra au Canada ainsi qu’une commande significative d’un client aux Etats-Unis au T1’17. Malgré ce recul, la performance est en ligne avec nos attentes et reste bien orientée sur l‘année. L’adoption de nos solutions mobiles se poursuit avec la signature d’un nouveau contrat avec un Integrated Software Vendor (ISV) spécialisé dans la restauration ou encore le déploiement d’équipements mobiles dans les magasins d’un leader de l’électronique grand public. Par ailleurs, le partenariat annoncé dans le secteur « Unattended » devrait monter en puissance progressivement et tirer la croissance de la région. Au global, grâce au lancement de notre nouvelle gamme mobile d’ores et déjà opérationnelle, nos partenariats avec les ISVs qui se développent et nos contrats en phase de pilote, nous sommes confiants dans la dynamique de croissance positive des prochains trimestres.

La business unit Retail affiche un chiffre d’affaires de 302 millions d’euros, en progression de 24% à données publiées, incluant un effet de change négatif de 18 millions d’euros. La croissance à données comparables ressort à 7% au cours du premier trimestre 2018. Ajustée de la démonétisation indienne, la croissance à données comparables aurait été de 9%. L’intégration de Bambora se passe comme prévu et nous confirmons les 30 millions d’euros de synergies nettes à horizon 2020 au niveau de l’EBITDA.

  • Small & Medium Businesses (+13%) : La division enregistre une forte performance ce trimestre, notamment tirée par la signature d’environ 4 000 nouveaux contrats par mois. En parallèle, la contribution de Bambora à la croissance ressort en ligne avec nos attentes, la société continue de développer son modèle, à la fois sur le plan géographique avec le déploiement de son offre en Suisse, et sur le plan de l’innovation suite au lancement de son nouveau service d’avance de trésorerie aux marchands. La mise en place des synergies relatives à l’intégration de Bambora est également en ligne avec nos attentes, notamment avec la connexion de la plateforme d’acquiring à nos plateformes existantes ou encore le développement en cours de synergies commerciales.
     
  • Global Online (+11%) : La performance trimestrielle ressort en ligne avec nos attentes notamment avec la réalisation de certaines étapes clés. En Inde, la fusion entre Techprocess et EBS est aujourd’hui effective et les équipes sont désormais concentrées sur le développement de nouvelles opportunités commerciales dans un marché local prometteur. En parallèle, les plateformes de Global Online ont été connectées à la plateforme d’acquiring de Bambora. A cette occasion, le Groupe a pu internaliser les flux de clients représentant 1 milliard d’euros de transactions par an. La satisfaction client continue de s’améliorer, le taux de churn ayant atteint un plus bas historique.
     
  • Entreprise (-2%) : La performance a été soutenue par la bonne dynamique des activités de services de paiement instore qui continue de s’étendre en Europe de l’Ouest. Le développement des solutions omnichannel à l’échelle paneuropéenne se poursuit comme l’illustre la signature du contrat avec ADEO (Leroy Merlin, Alice Délice, etc.). En parallèle, la dynamique a été compensée par la démonétisation indienne qui est intervenue en 2017 et qui a créé un effet de comparaison élevée. Ajustée de cet élément exceptionnel, la performance organique de la division aurait été de 2%.

Perspectives 2018 réitérées

En 2018, Ingenico Group anticipe un EBITDA entre 545 millions d’euros et 570 millions d’euros. Cet objectif intègre environ 25-30 millions d’euros d’impact négatif des taux de change. En raison d’une base de comparaison élevée et de l’agenda de nos différents projets, la saisonnalité de 2018 se traduira par un premier semestre relativement faible, rattrapé par un second semestre plus dynamique.

Nos prévisions annuelles reposent sur une croissance de Retail à deux chiffres et une croissance modeste de Banques & Acquéreurs. Nous anticipons une reprise de la croissance organique au niveau du Groupe au deuxième trimestre avec l’amélioration de tendance de Banques & Acquéreurs. Le second semestre profitera d’une croissance plus forte tirée par l’accélération de Retail et l’amélioration de la dynamique de Banques & Acquéreurs.

 

  1. À périmètre et change constants.
  2. EBITDA est une notion extra-comptable représentant le résultat opérationnel courant avant amortissements, dépréciations et provisions, et coût des actions distribuées au personnel et aux mandataires sociaux.
  3. Flux de trésorerie disponible ajusté des éléments non récurrents (coûts d’acquisition et de restructuration)

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Certains enregistrent vos préférences d'utilisation (langue, localisation, personnalisation), d'autres collectent des statistiques. On vous donne le choix d'accepter tous ces cookies en cliquant sur le bouton "Accepter" ou bien de les paramétrer en cliquant sur "Définir mes préférences".

Accepter Définir mes préférences